EnglishFrenchSpanish

cybercriminalité

La technologie informatique moderne a donné naissance à un type nouveau et insidieux d'infractions pénales. C'est ce qu'on appelle la cybercriminalité, et même si de nombreuses infractions impliquées se sont toujours produites d'une manière ou d'une autre, les smartphones modernes et la facilité d'accès à Internet ont considérablement simplifié sa méthodologie. Ils ont aussi permis à ces crimes de proliférer.

Pour certaines personnes, les activités en question peuvent sembler n'être rien de plus que des jeux et des divertissements innocents. Néanmoins, il est actuellement interdit par la loi de :

  • Injecter un virus dans un système informatique.
  • Accéder à un réseau sans autorisation.
  • Voler les services d'un fournisseur d'accès Internet.
  • Utiliser, endommager, modifier, copier, divulguer ou voler des logiciels ou des données.
  • Falsifier le contenu des e-mails.
  • Commettre un crime à l'aide du cryptage.
  • Bloquer la connexion Internet d'une autre personne.

L'éventail des infractions cybercriminelles est assez large, mais chacun des différents types s'appuie sur la technologie informatique et Internet pour faire le travail. Pour le bénéfice de toute personne dont les empreintes digitales peuvent résider sur une souris ou un pavé tactile révélateur, les avocats de la défense pénale de Weiner Law Group fournissent un aperçu de ce que ces crimes impliquent. Les plus répandus sont :

Vol d'identité Pour un cybervoleur, les informations personnelles de quelqu'un d'autre valent de l'or. Un simple piratage par un escroc avisé fournira souvent un trésor de statistiques vitales dont vous pourrez bénéficier de nombreuses manières illégales. L'usurpation d'identité pourrait être l'une des infractions les plus redoutées sur Internet. Si vous êtes accusé de vous y être livré, l'effacement de votre nom nécessitera l'assistance d'un avocat expérimenté de la défense pénale, et Weiner Law Group est prêt à vous aider.

Hameçonnage ou usurpation d'identité. Ceux qui commettent ce crime de plus en plus banal le font en envoyant en masse des courriels trompeurs qui semblent provenir d'entreprises bien connues et légitimes. L'espoir est d'inciter les destinataires involontaires à révéler les mots de passe des comptes, les numéros de carte de crédit et d'autres informations privées qu'ils peuvent ensuite utiliser à des fins malveillantes. La punition pour s'être livré à cette pratique frauduleuse comprendra souvent une peine d'emprisonnement.

Chantage et extorsion. Bien qu'il n'y ait rien de nouveau à utiliser des menaces dans l'espoir d'extraire de l'argent ou quelque chose d'autre de valeur, la variété cybercriminelle du chantage tente de le faire avec l'aide d'Internet. La possibilité de le faire sous le couvert d'un alias en ligne ajoute une touche souhaitable d'anonymat, ce qui rend l'auteur d'autant plus difficile à attraper. Les sanctions comprennent des amendes importantes ainsi que de longues peines de prison.

Le piratage. Dans la forme la moins offensante de ce crime, les auteurs utilisent des ordinateurs pour obtenir un accès non autorisé aux comptes de messagerie d'autrui. Au pire, le piratage s'étend à l'infiltration de réseaux, de banques, d'entreprises et même de gouvernements avec l'intention criminelle de profiter financièrement ou de se livrer à d'autres comportements destructeurs.

Harcèlement électronique. Les forums de discussion et les sites de médias sociaux offrent une arène dans laquelle ceux qui ont l'intention de harceler peuvent publier des photos peu flatteuses ou incriminantes, divulguer des informations personnelles, lancer des rumeurs diffamatoires, faire des déclarations diffamatoires et même créer de faux profils dans l'espoir de faire du mal. Comme le savent les avocats de la défense pénale de Weiner Law Group, les pires cas de cyberintimidation prennent la forme de crimes haineux. Pour ce type de harcèlement, le Federal Bureau of Investigation recueillera non seulement des statistiques, mais organisera et mènera également les poursuites.

Pornographie juvénile. Bien que ce type d'abus ait toujours existé, la facilité d'accès à Internet a contribué à sa croissance et accéléré sa propagation, s'avérant une aubaine pour les prédateurs et les agresseurs d'enfants. Néanmoins, ceux qui se livrent à ce type de comportement illégal en ligne commettent un crime fédéral avec de graves sanctions légales consistant en des amendes et des peines de prison qui peuvent, pour les récidivistes, s'étendre jusqu'à la perpétuité.

Comment un avocat en cybercriminalité peut-il vous aider ?

Le monde numérique moderne a permis la prolifération de nombreux types de criminalité informatique. Les forces de l'ordre répondent à la menace par une variété de sanctions allant des restrictions sur l'utilisation des ordinateurs à de lourdes amendes et à de longues peines de prison. Si vous êtes accusé d'avoir participé à la cybercriminalité, vous aurez besoin d'une assistance juridique, et vous en aurez besoin d'un avocat de la défense pénale qui peut se vanter de succès passés dans ce domaine.

C'est là que les avocats chevronnés en droit pénal de Weiner Law Group peuvent vous aider. Notre profonde compréhension des arguments juridiques alambiqués entourant la cybercriminalité nous permet de monter une défense crédible en votre nom. La cybercriminalité n'est pas un sujet de plaisanterie, alors si vous en êtes accusé, n'essayez pas de faire cavalier seul. Appelez Weiner Law dès aujourd'hui au 702-202-0500 pour une consultation gratuite ou remplissez notre formulaire de contact. Nous serons à vos côtés pour lutter contre les accusations portées contre vous.